Le véritable danger du modèle SaaS pour les PME

  1. Qu’est ce que le modèle SaaS
  2. Les avantages du modèle SaaS pour l’éditeur
  3. Le modèle SaaS du point de vue du client
  4. Le véritable danger du modèle SaaS pour les PME

Guillaume_avatarNotes sur l’auteur : Cofondateur du laboratoire privé de recherche et développement Sentimens Research Group, Guillaume Collard est aussi directeur entre la France et le Canada de Code Lion, une agence de communication spécialisée dans le web et les nouvelles technologies.

Petit topo sur le modèle SaaS

La révolution industrielle est un exemple classique des profondes modifications et de l’impact considérable qu’une avancée technologique peut avoir sur la société dans son ensemble. Plus proche de nous, l’adoption explosive et l’omniprésence de l’informatique et des réseaux fait également partie de ces grands bouleversements contemporains. Incidemment, puisque les hiérarchies et l’équilibre social est bouleversé avec chacune de ces rupture technologique, de nouveaux acteurs économiques émergent, au détriment des entreprises qu’ils rendent obsolètes.

Le logiciel en tant que service ou software as a service (SaaS) est un modèle d’exploitation commerciale des logiciels dans lequel ceux-ci sont installés sur des serveurs distants plutôt que sur la machine de l’utilisateur. Les clients ne paient pas de licence d’utilisation pour une version, mais […] payent un abonnement. — Wikipedia

Dans une moindre mesure, le Cloud peut également être considéré comme le bouleversement informatique majeur de la décennie qui s’achève. En permettant l’émergence et la systématisation du modèle SaaS, le Cloud a profondément bouleversé les rapports de domination entre les plus grandes entreprises et les nouveaux acteurs. Nous ne sommes pourtant encore qu’au tout début de la révolution SaaS.

Les avantages du modèle SaaS pour l’éditeur

  1. Éviter le piratage de logiciel, puisque le client n’a plus accès au code source il ne lui est plus possible de cracker le logiciel pour l’utiliser gratuitement. (en 2009 40% des logiciels utilisés en France étaient des logiciels piratés) [1]
  2. Réduire la friction d’adoption du produit. Le coût du logiciel n’est plus un coût initial fixe prohibitif pour les petites entreprises. Il est plus facile de faire tester un logiciel pour 60 euros par mois plutôt que de faire payer une licence à 2000 euros après 30 jours d’utilisation.
  3. Le logiciel est plus flexible. L’éditeur peut ajouter ou tester des modifications à tout moment, il est certain que tous ses clients auront accès à ces changements puisque ceux-ci n’ont plus à déclencher eux même les mises à jour.
  4. Assurer un revenu stable. Pensez à tous ceux qui utilisent encore autour de vous Windows XP et Microsoft word 2003. Avec le modèle SaaS, le client ne peut plus sauter une version sur deux, il paye un abonnement et finance le développement de toutes les versions du logiciel.
  5. Vendor Lock In. L’éditeur est le seul en possession des données client, si l’export de ces données vers une solution concurrente est impossible, complexe ou très coûteuse, l’éditeur s’assure d’un faible taux de résiliation.
tableau statistiques piratage logiciel
Le recul du piratage de logiciels s’explique avec l’émergence du modèle SaaS. Source : bsa.org

La plupart des grands éditeurs de logiciels ont complètement basculé dans le modèle SaaS  :

  • Microsoft Office (Word/Excel/Outlook/Power Point/…) -> Office 365
  • Adobe Creative Suite (Photoshop/Illustrator/etc..) -> Creative Cloud
  • Sage Comptabilité

Ce modèle à largement favorisé la structure de la Startup, petite entreprise souple et innovante à forte croissance qui lève rapidement des capitaux pour combler la demande d’un marché vierge :

  • Slack (2014), évaluée à 2,76 milliards de dollars en 2015
  • Dropbox (2008), évaluée à 10 milliards de dollars en 2014
  • Salesforce (1999), évaluée à 53,4 milliards de dollars en 2015

Le modèle SaaS du point de vue du client

Si le modèle SaaS fonctionne si bien, c’est aussi parce qu’il présente des avantages non négligeables pour le client par rapport à une solution logicielle classique ou au développement d’une solution en interne.

Les avantages du SaaS

  1. Faibles coûts initiaux.  Le client n’est pas contraint de payer des frais de licence pour commencer à travailler avec le logiciel. Au lieu de prendre un risque financier en achetant le logiciel ou en faisant développer une solution en interne, le modèle SaaS permet au client d’évaluer la rentabilité qu’il arrive à tirer du logiciel à mesure de son utilisation sans avancer de frais ni en prenant aucun risque financier.
  2. Temps de développement. Par rapport à une solution logicielle développée en interne ou outsourcée à une agence, une solution SaaS est immédiatement disponible, le client évite donc de perdre du temps et de l’argent dans le développement d’une solution qui ne répondra pas forcement à ses attentes une fois le produit livré.
  3. Temps d’installation. La mise en fonction d’une solution SaaS est rapide voire instantanée pour le client. L’alternative d’une solution logicielle traditionnelle fait peser sur son équipe bureautique le maintien du parc informatique et entraîne de ce fait des coûts et des temps de latence / indisponibilité supplémentaires.
  4. Capacité d’innovation. En supprimant aussi bien les risques financiers que le temps de déploiement, les clients de solutions SaaS disposent d’une plus grande capacité d’action et d’innovation. Ils peuvent tester de nouveaux marchés et de nouvelles stratégies quasi instantanément et gratuitement en profitant des démonstrations gratuites.
  5. Prévisibilité des coûts. Il est plus facile pour une entreprise de planifier ses coûts de fonctionnement et de gérer sa trésorerie lorsqu’elle utilise des logiciels SaaS par rapport à du développement interne ou outsourcé.
  6. Accessibilité. Les solutions logicielles classiques ne sont plus adaptées à l’époque de l’accélération des communications où vos employés travaillent à distance, sont mobiles, et utilisent différents appareils. Une solution SaaS répond à tous ces problèmes tant qu’une connexion internet est accessible.

Les inconvénients classiques du SaaS

En comprenant le modèle économique du point de vue de l’éditeur vous devriez être en mesure de déduire quelques uns des inconvénients classiques du SaaS.

  1. Vendor Lock in. Une fois que votre entreprise et votre modèle économique reposent sur des logiciels SaaS, il est difficile et parfois très coûteux de sortir de l’écosystème. Si vous tentez de sortir de l’écosystème vous vous rendrez souvent compte que l’export de vos données est très laborieux. Votre compte peut également être supprimé à la désinscription ou après une période d’inactivité, afin d’ajouter de la friction à la désinscription.
  2. Mise à jour automatique. Si votre entreprise utilise le logiciel d’une façon peut commune, il est possible qu’une mise à jour modifie une fonctionnalité vous empêchant de gérer votre cas particulier du jour au lendemain. Les mises à jour automatiques sont la plupart du temps bienvenues et annoncées longtemps à l’avance, mais elles peuvent également vous surprendre et être très frustrantes. N’ayant pas de copie du logiciel vous même, vous ne pouvez pas revenir à la version précédente.
  3. Abonnement. Soit vous payez et vous accédez au service, soit vous ne payez pas et le service est coupé. À aucun moment vous ne possédez une version du logiciel qu’il vous est possible de conserver. Si votre version de Microsoft Word est antérieure à 2014, vous avez déjà rentabilisé l’achat du logiciel et une solution SaaS vous aurait coûté plus cher.
  4. Accessibilité. Pas de connectivité, pas de service.

Le véritable danger du modèle SaaS pour les PME

Sentimens Research Group est un laboratoire privé de recherche et développement. Dans ce cadre nous sommes amenés à résoudre des problèmes technologiques ou/et scientifiques, ce qui nous a amené à constater un problème de plus en plus fréquent chez un nombre croissant de PME, pour la plupart des agences de marketing, des agences de publicité ou encore de relations publiques.

Depuis une dizaine d’année, l’émergence du modèle SaaS a progressivement remplacé l’expertise technologique interne.

En se basant uniquement sur des solutions SaaS, d’ambitieux entrepreneurs sans expertise technique ont réussi à casser le marché et à concurrencer d’autres agences bien établies. Ces dernières, parfois incapable de s’aligner sur les prix des nouveaux arrivants ont été contraintes d’adopter les même outils SaaS et de licencier l’expertise technique interne, tandis que les plus techniques des agences se sont reconverties en éditeurs de solutions SaaS spécialisées.

De fait, aujourd’hui la plupart des agences utilisent les mêmes solutions SaaS, et n’arrivent plus à se distinguer les unes des autres. Si l’expertise technique aurait la capacité de régler cette panne de l’innovation interne, elle s’avère en pratique souvent trop coûteuse et/ou trop lente à mettre en action et reste le monopole des leader du milieu.

Pour répondre à ce problème et permettre aux agences d’innover techniquement sans avoir ni à recruter ni à prendre de risque financiers ni même à perdre un temps précieux à former des employés, Sentimens propose Reflex, un outil graphique simple et intuitif capable de donner des super pouvoirs à tous vos employés. Avec Reflex, Sentimens vous offre la force de frappe d’une multinationale en un jour et un clic. Nous sommes très curieux de voir ce que vous en ferrez.

En déplaçant et en configurant quelques blocs, voici un exemple de ce que vous serez capable de faire avec Reflex en quelques secondes :

Reflex est un outil graphique d’orchestration et d’automatisation. En déplaçant et configurant quelques blocs de logique, vous serez capable de créer des applications métier en quelques secondes.

Curieux de tester Reflex ?

 

Tout ce que j’aurais aimé savoir en créant mon premier site internet !

Guillaume_avatarNotes sur l’auteur : Guillaume Collard, créer son premier site internet avec les balbutiements du web à l’âge de 12 ans, il développe une intelligence artificielle pour un jeu vidéo open source à 15 ans. Suivant un double cursus universitaire qui l’emmènera à une formation de chercheur en Sciences Cognitives et plus tard à co-fonder le laboratoire de recherche et développement Sentimens, il est à 18 ans double lauréat d’un concours informatique qui lui donnera l’impulsion de bâtir Code Lion, une agence web internationale et plusieurs fois primée.

Cet article s’inscrit dans la série Création de site internet dédiée aux audacieux et audacieuses qui se sont lancé l’un des plus grands défis qui soit : l’entrepreneuriat.

Après avoir lu ces conseils vous saurez :

  1. Comment éviter les erreurs classiques de l’entrepreneur pressé et les catastrophes qui détruisent les entreprises fragiles.
  2. Pourquoi leboncoin est un site aussi populaire qu’il est hideux et comment le design impact vos ventes.
  3. Comment créer un site internet professionnel, comprendre et exploiter les leviers marketing qui régissent le web.
  4. Comment économiser des milliers de dollar / euros en comprenant qu’attirer plus de visiteurs sur votre site internet n’est pas toujours une bonne idée.
  5. Comment mensuellement doubler les ventes / conversions de votre site internet en quelques heures par mois.
  6. Pourquoi un outil d’analyse d’audience bien configuré est crucial et comment 15 minutes investies intelligemment peuvent vous faire gagner des mois.

Comment éviter les erreurs classiques de l’entrepreneur pressé et les catastrophes qui détruisent les entreprises fragiles.

Backup backup backup

Au début des années 2010 après une rénovation complète de l’agence web que je dirige les gros contrats commencent enfin à arriver. La consécration et la reconnaissance commencent à remplacer peu à peu le manque de sommeil chronique et l’angoisse de l’échec. Tout s’arrange, la vie est belle et nous nous apprêtons à célébrer la mise en production de notre dernier chef d’oeuvre après deux mois intensifs. Le champagne est sorti, l’ambiance est extatique, une euphorie que seule l’adrénaline et la fatigue est capable de nourrir nous anime. 3 … 2 … 1 … 500, le code d’erreur critique que tous les développeurs redoutent. Des regards d’incompréhension se posent sur moi ; je viens de supprimer la base de donnée complète du projet avec une fausse manipulation.

Pas de panique nous avons des sauvegardes… des sauvegardes corrompues et/ou inutilisables. La sensation qu’on m’arrache les entrailles me saisit l’estomac, je m’arrache les cheveux de rage en pleurant de fatigue à mesure que nous réalisons que nos filets de sécurité et nos procédures de crise n’ont pas suffit et ne suffiront pas cette fois ci à rattraper l’erreur à temps; mon erreur, mes erreurs, notre catastrophe, ma responsabilité.

Toutes vos sauvegardes devraient toujours être faites depuis le fichier original uniquement, sur différents disques, à différents endroits géographiques et utiliser des prestataires différents dans le cas de services d’hébergement.

La première chose que j’aurais aimé savoir en créant ce site internet, c’est qu’un backup (une sauvegarde) donne un faux sentiment de sécurité s’il n’est pas restauré et testé régulièrement. Parfois une sauvegarde se corrompt, parfois un disque dur casse, ou trois pendant que vous étiez en vacances. Votre compte de stockage Cloud peut être piraté [1, 2], vous pouvez être victime d’un CryptoLocker (rançongiciel) qui vous rançonnera vos fichiers [1], votre centre de donnée peut être piraté, faire faillite, rencontrer des avaries matérielles [1].

Renouvellement de la solution d’hébergement

L’erreur la plus courante et la plus destructrice reste toutefois celle du renouvellement de la solution d’hébergement du site internet. Que ceux qui projettent de créer un site internet et ceux qui en ont créé un il y a moins d’un an lisent attentivement le paragraphe suivant.

Lorsque vous construisez un site web, la solution privilégiée consiste à faire héberger votre site internet chez un hébergeur professionnel tel OVH, Gandi, AWS, Go Daddy, etc. Ces hébergeurs facturent leurs services annuellement (ou tous les 2/3 ans), et tous les ans un ou de multiples courriels vous aviseront de l’expiration de vos services.

Cher(e) Client(e),
Nous vous informons sur l'évolution de vos produits chez OVH
et vous envoyons un rappel 60, 30, 15, 7 et 3 jours
avant leur expiration.
Pour renouveler tous ces services à la carte, suivez ce lien:
https://www.ovh.com/fr/cgi-bin/order/renew.cgi?id=XXXXX
Aucun mot de passe ne vous sera demandé et vous pourrez créer
votre bon de commande immédiatement.
Voici la liste de vos services concernés:
Services expirant dans moins de 30 jours:
monsiteinternet.com

 

Si vous ne renouvelez pas votre abonnement à temps, vous perdrez votre site internet, tous les emails sur votre boite professionnelle contact@votrenomdedomaine.com seront supprimés, et vous risquez de ne plus pouvoir utiliser le nom de domaine que vos clients connaissent. Si vous et votre agence web n’avez pas de sauvegarde de ces données, tout est perdu.

Je ne compte plus les client que notre agence récupère pour construire un nouveau site internet dans l’urgence après l’expiration de leur solution d’hébergement.

Voici les raisons principales qui se cachent derrière cette erreur :

  1. Quelqu’un d’autre que vous a fait les démarches auprès de l’hébergeur, la plupart du temps un ami informaticien ou votre webdesigner. Les emails arrivent chez eux ou sur l’adresse email temporaire qu’ils ont créée en votre nom pour ces démarches.
  2. Vous n’avez plus accès à la boite email que vous avez utilisé pour ouvrir un compte chez l’hébergeur
  3. Vous ne regardez pas vos courriels assez souvent, parfois votre hébergeur ne vous notifiera qu’une semaine à l’avance.
  4. Vous avez tellement de courriels que vous avez manqué ou n’avez pas eu le temps de le traiter. Certains hébergeurs n’envoient qu’un seul email.
  5. Vous pensiez qu’il s’agissait d’un email de spam
  6. Les filtres de votre boite mail ont classé ce courriel comme un spam

Pire, des entreprises qui se spécialisent dans l’achat automatique de domaines fraichement expirés se battrons pour votre nom de domaine à la minute même de son expiration. Dans ce cas, 10 minutes après l’expiration de vos services chez votre hébergeur, vos clients qui essayent de se connecter à votre site internet arriveront chez quelqu’un d’autre. S’ils essayent de vous envoyer un email, ils l’enverront également à quelqu’un d’autre, et vous n’aurez aucun recours. La seule solution dans ce cas est de négocier le rachat de votre nom de domaine avec le nouveau propriétaire, comptez de 1000 à 2000 euros en moyenne pour récupérer votre nom de domaine dans de telles négociations, mieux vaut donc renouveler à temps.

Le prochain chapitre le 26 Septembre 2016. Si vous avez apprécié le début de cet article et que vous aimeriez en lire plus, nous pouvons vous notifier dès que la suite sera mise en ligne.